Intégrez à votre démarche RSE et d’achats responsables l’indice de réparabilité.

Dans le cadre de la loi anti-gaspillage[1] (ou loi AGEC) l’indice de réparabilité a fait son apparition et est entré en vigueur le 1er janvier 2021[2]. L’affichage de cet indice est désormais obligatoire sur certains produits électroniques, notamment les téléphones mobiles multifonctions (les smartphones) et les ordinateurs portables.

Que vous achetiez l’un des produits soumis à l’indice de réparabilité en magasin ou sur internet, l’indice de réparabilité doit être communiqué sur le produitson emballage ou bien la fiche produit dans le cas d’un achat à distance.

 

En quoi consiste l’indice de réparabilité ?

Cet indice comporte cinq grades de couleur allant du rouge foncé pour les produits les moins réparables au vert foncé pour les plus facilement réparables, dans le même esprit que le Nutri-Score ou l’étiquette-énergie.

La note finale est obtenue en additionnant cinq critères, chacun représentant 20% dans la note finale calculée sur /10 : la qualité de la documentation fournie au consommateur ou au réparateur (notices, schémas, instructions, vues éclatées, etc.), l’information sur la nature des mises à jour (assistance logiciel à distance, la possibilité de réinitialisation logicielle, la facilité du démontage (nombre d’étapes, outils nécessaires, fixations amovibles ou non), la disponibilité des pièces détachées ainsi que leur prix.

Ainsi, lorsque le coût de la réparation est supérieur à 30% du prix d’achat, une valeur de 0 sur ce critère est retenue. A l’inverse, plus le coût de réparation se rapproche de 0% du prix d’achat, plus la note est élevée.

 

Pourquoi intégrer l’indice de réparabilité à votre démarche RSE et/ou d’achats responsables ?

Les raisons qui peuvent vous pousser au choix d’un matériel avec indice de réparabilité élevé en entreprise sont nombreuses, nous en listons 3 :

=> ce matériel aura une meilleure durée de vie, en contribuant ainsi à la réduction des déchets et à la consommation des ressources,

=> en prenant le parti de réparer le matériel vous faites des économies et de la pédagogie environnementale,

=> la réparation chez un artisan réparateur qualifié participera au développement d’une économie de proximité créatrice d’emploi et de lien social[3].

De quelle manière prendre en compte l’indice de réparabilité à votre démarche RSE et/ou achats responsables ?

INDEO Consulting vous livre quelques idées sur la manière d’intégrer la notion de « réparabilité » à votre démarche RSE et d’achat responsable :

=> introduisez ce critère (indice de réparabilité élevé) dans les critères d’achat de vos ordinateurs portables, smartphones et éventuellement, téléviseurs de la société.

=> introduisez un indicateur de performance dans votre reporting RSE  sur la « durée de vie » du matériel utilisé.

Pour plus d’informations sur la mise en œuvre d’une démarche d’achats responsables ou RSE, contactez-nous.

 

 

[1]Loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire (1)

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000041553759/

[2] Décret n° 2020-1757 du 29 décembre 2020 relatif à l’indice de réparabilité des équipements électriques et électroniques – cf. https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042837821)

[3] Vous trouvez la liste des opérateurs compétences pour pour donner une seconde jeunesse à vos objets du quotidien https://www.annuaire-reparation.fr

Ilena QUIETE


Dirigeante d'INDEO Consulting. Consultante, formatrice, auditrice et conférencière

Partagez cette information

facebook twiter linkedin