RSE et évaluations ISO 26000

On entend par entreprise sociétalement responsable, une entreprise qui cherche à concilier ses activités économiques et attentes de la société. De fait, le concept de « responsabilité sociétale des entreprises » (RSE) interroge le rôle de l’entreprise dans la société, en remettant en cause le paradigme largement diffusé selon lequel le seul but de l’entreprise est l’accroissement des profits. Ce concept ne s’oppose toutefois pas à la performance économique de l’entreprise. Au contraire, il peut y contribuer.

Dans une optique de recherche d’avantages compétitifs, l’entreprise doit chercher à satisfaire les attentes de ses actionnaires et de ses salariés. Aujourd’hui il est constaté que l’écoute de l’ensemble de ses parties prenantes (stakeholders) auprès desquelles elle trouve les ressources nécessaires à son activité apporte de la valeur ajoutée. Cette notion de prise en compte des parties prenantes, aujourd’hui est très largement associée à celle de RSE.

 

ISO 26000 : INSTITUTIONNALISATION DU CONCEPT DE RSE

La norme ISO 26000 voit le jour en 2010. En s’appuyant sur des références internationales (comme la Déclaration des droits de l’homme de 1948, les principes directeurs de l’OCDE à l’intention des multinationales  de 1976, puis la déclaration tripartite de l’OIT sur les entreprises…) cette norme volontaire a permis une définition partagée et consensuelle de ce qu’est la RSE en entreprise. La RSE est selon ISO 26000 « la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et l’environnement, par un comportement transparent et éthique qui :

  • Contribue au développement durable, incluant la santé et le bien-être de la société ;
  • Prend en compte les attentes des parties prenantes ;
  • Respecte les lois en vigueur et est en accord avec les normes internationales de comportement ;
  • Est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations.

Il est constaté que les organisations mettant en place une démarche RSE innovent et sont plus performantes.

 

LES PRINCIPES DE LA NORME ISO 26000

Selon ISO 26000, une démarche RSE doit aller au-delà de l’engagement moral et éthique de l’entreprise : elle doit mettre en place et mesurer, grâce à des indicateurs, ses engagements. ISO 26000 n’est pas une norme « technique ». Elle est basée sur une démarche de progrès similaire à la démarche d’amélioration continue des méthodes de gestion qualité. C’est une norme méthodologique qui explique les modalités d’organisation à suivre pour mettre en place une démarche RSE.

 

CERTIFICATION OU EVALUATION ISO 26000 ?

La norme ISO 26000 n’est pas une norme certifiable. Néanmoins les principaux organismes de certification (AFNOR, BVC)  ont mis en place une attestation d’évaluation (AFAQ 26000, CAP 26000…) permettant aux entreprises de signifier les efforts entrepris en matière de RSE et du niveau de maturité de votre démarche. Ces attestations permettent aux organisations de communiquer sur leur engagement en la matière.